actualitésrédaction correction gestion de projet

Étudiants, envie de terminer vos études en beauté ?

J’aimerais aujourd’hui m’adresser à un segment parfois oublié de mon public, et que pourtant je peux aider tout autant que les professionnels…

Les étudiants.

Du diplôme professionnalisant à la thèse, quel que soit le domaine dans lequel vous évoluez, produire un document si important est long, et demande une grande implication. Il peut alors arriver de ressentir des doutes ou des difficultés à un moment ou à un autre !

Des besoins spécifiques

Pour la partie recherche, analyse et organisation des idées, votre professeur référent est le bon interlocuteur. Mais quand arrive la phase de rédaction, vous vous retrouvez seul face à votre clavier, avec votre montagne de documents, votre gratte-ciel d’idées, et une page désespérément blanche.

Ou bien : vous avez écrit votre premier jet et vous en êtes content sur le fond, mais vous sentez bien qu’il peut être amélioré ?

Pas de panique, je peux vous aider.

Attention toutefois à certains éléments éthiques qui me semblent importants à rappeler :


* La recherche (sélection des documents, lectures, analyse, synthèse, prise en note des passages à citer, etc.) est de votre responsabilité, avec l’aide de votre professeur.

* La formulation des idées vous revient de droit. Je ne prendrai pas en charge la totalité de la rédaction, car il est primordial que ce travail dans lequel vous vous êtes investi soit à votre image, et que la réussite brillante de votre diplôme soit le fruit de vos propres efforts. Par contre, je serai un support solide sur lequel vous pourrez vous appuyer en toute confiance dans les moments de doute puis en phase de perfectionnement du document.

Rédiger un mémoire : un exercice à part

Comme dans tout projet éditorial et surtout comme tout format long, il peut être délicat de trouver le bon plan, la « bonne formule » qui vous permettra non seulement d’utiliser toutes vos idées, mais de le faire à bon escient. Si les grandes lignes du plan doivent se faire en bonne intelligence avec votre interlocuteur privilégié, je peux vous aider à mieux articuler vos idées.

Une fois votre chemin balisé, il est temps de passer à la rédaction pure. Cette idée vous fait paniquer ? Je peux vous fournir des techniques anti-page-blanche, et également vous donner le petit coup de pouce de démarrage.

La formulation des idées vous reviendra de droit. Après tout, c’est votre bébé ! Et si vous doutez encore, dites-vous que tout est perfectible et qu’une fois les mots posés sur le papier il sera toujours temps d’améliorer, de compléter et d’optimiser la formulation. Et ça, c’est typiquement le type de tâche que vous pouvez me confier, en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit pas de tout déléguer.

La mise en page

Les documents de ce type doivent la majorité du temps répondre à des consignes plus ou moins précises de mise en page. Je vous l’accorde, il y a plus fun comme tâche.

Ici, pas de problème, vous pouvez mettre de côté cet aspect et m’en confier la responsabilité les yeux fermés jusque sur la plus petite référence de bas de page. Ce temps gagné ne sera que mieux mis à profit par ailleurs ! (Et cela ne me regarde pas de savoir si vous avez replongé dans ce bouquin de 1200 pages laissé de côté par manque de temps, ou bien si vous avez préféré reposer en toute légitimité vos méninges avec l’aide de Netflix – après tout, on a tous Netflixé un jour ou l’autre.)

La touche finale

Je prends en charge tout ce qui touche aux relectures successives une fois la rédaction réalisée : réécriture (grammaire, syntaxe), ainsi que correction ortho-typographique. J’utilise des savoir-faire tirés de l’édition pour donner à votre document un vrai vernis professionnel et lui permettre d’atteindre tout son potentiel.

Le fait de confier votre document à un correcteur professionnel vous garantira :

  • De ne pas faire perdre un temps précieux à tata Michelle et à votre beau-frère Jean-Paul ;
  • De ne pas perdre votre temps et multiplier les erreurs en compilant les différents retours ;
  • De pouvoir vous fier à l’œil, au savoir-faire et à l’expérience d’un professionnel qui, au-delà d’un bon niveau en orthographe, en a fait son métier.

Une étape primordiale à ne surtout pas oublier ni négliger sous peine de décrédibiliser votre travail aux yeux des plus rigoureux de vos jurés. Une poignée de fautes peut sérieusement effriter la perception de la qualité du document rendu et ce, même si vous avez une excellente orthographe. Je sais, c’est injuste et disproportionné, mais ce sont les règles du jeu.

N’hésitez pas à faire appel à un rédacteur-correcteur indépendant

Il mettra à votre service son regard non seulement extérieur, mais aussi particulièrement aiguisé : une excellente manière d’allier neutralité et exigence.

Rompu à la démarche éditoriale, à la création de formats longs, à l’organisation rédactionnelle, il vous guidera dans le respect de différentes étapes incontournables destinées à optimiser votre contenu, tant sur le fond que sur la forme.

Il prendra en charge la mise en page, vous épargnant une tâche fastidieuse et, avouons-le, assez peu distrayante (oui, le correcteur est un personnage étrange, je vous l’accorde).

Il assurera le suivi de votre production jusqu’à la finalisation du document, vous offrant au passage son épaule réconfortante dans les moments de doute qu’il a, lui aussi, traversés lorsqu’il était à votre place.

Sa grande polyvalence fait qu’il s’adapte à tous les domaines.

Pour un document de qualité professionnelle qui reflétera votre implication dans vos recherches, il est l’équipier idéal !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *